“Cultiver l’intelligence émotionnelle à l’école”

Tonia

Meet Tonia, Writer and entrepreneur, Rio de Janeiro (Brazil)

Tonia a commencé sa carrière au Brésil en tant que consultante en marketing pendant dix ans, afin d’aider ses parents à payer la scolarité de son jeune frère. Une fois son frère diplômé, elle a enfin pu se lancer dans ce qui l’avait toujours attirée : l’enseignement. Elle s’envole alors pour New-York, où elle suit un Master dans le prestigieux Teachers College de l’Université de Columbia. Elle suit alors un cours sur l’intelligence émotionnelle et c’est là qu’elle se rend compte de l’urgence de familiariser les enfants avec leurs émotions.

Alors commence la deuxième partie de l’histoire de Tonia. Elle rentre à Rio de Janeiro et en 2015, elle s’attaque à l’écriture d’un livre de littérature jeunesse sur les émotions. C’est une année de crise pour le Brésil donc aucune maison d’édition ne veut la suivre, donc elle se débrouille pour le publier en trois mille exemplaires grâce à un crowdfunding, c’est ainsi que naît Tenho monstros na barriga (J’ai des monstres dans le ventre). À travers l’histoire de Marcelo qui découvre qu’il ressent des choses dans son ventre, Tonia nous parle de nos émotions, des façons de les identifier chez nous et chez les autres. Elle utilise des petits monstres colorés pour les personnifier et rendre l’histoire plus frappante et ludique pour les enfants.

Petit à petit, le succès de ce livre grandit, « les enfants me demandaient : « Et le monstre de l’amour, il ressemble à quoi ? » « Et la honte ? » Alors j’ai écrit une deuxième partie, avec un Marcelo plus âgé, qui ressent des émotions plus complexes, pour répondre à leurs questions », m’explique-t-elle. En 2017, ça donnera naissance à Tenho mais monstros na barriga (J’ai plus de monstres dans le ventre).

Sa voix commence à se faire entendre à travers le Brésil : en 2016, elle présente une conférence TED sur sa méthode « ANCORA » pour aider à réguler et communiquer ses émotions, elle rédige un blog pour aider les parents brésiliens dans les questions d’éducation. Le ministère de l’éducation brésilien commence à s’intéresser aux compétences sociales et émotionnelles1, donc peu à peu, elle travaille avec des écoles pour écrire la partie du programme qui répond à ces exigences, « mais je ne pense pas que ce soit la meilleure façon de m’investir, je crois vraiment que ce serait aux enseignants de créer eux-mêmes leur programme, » ajoute-t-elle en nuance. En 2017, elle a créé un MOOC spécialement destiné aux enseignants, pour leur présenter les concepts associés à l’intelligence émotionnelle et les amener à créer des outils pour les mettre en pratique en classe. « C’est toujours un bonheur quand je vois des professeurs utiliser ces outils avec une grande créativité, je me souviens d’une enseignante qui a fait un projet sur le harcèlement grâce à Tenho monstros na barriga et qui a réussi à changer la culture de sa classe. C’est incroyable le champ des possibles s’ouvre quand on travaille sur les émotions avec créativité. »

Début 2018, elle a été appelée par la ville de Sobral à former les professeurs de primaire et à concevoir avec eux un programme qui intégrerait les compétences sociales et émotionnelles. Son enthousiasme est palpable, « je suis vraiment ravie ! C’est une chance formidable d’avoir une véritable influence. Une fois qu’on aura cette étude de cas à Sobral, si on fait les choses bien, alors on pourra la mettre à disposition de tout le monde gratuitement, et dire : « Regardez, vous pouvez faire la même chose ! » »

L’énergie inépuisable de Tonia la guide encore sur un nouveau projet : s’adresser aux adolescents, « j’ai beaucoup souffert moi-même de ne pas avoir les outils nécessaires pour me comprendre et comprendre les autres, j’aimerais faire quelque chose pour aider, » me dit-elle. C’est ainsi qu’elle réfléchit à créer une chaîne YouTube pour parler de ces questions avec un ton plus léger qui pourrait parler aux adolescents.

1 Les compétences sociales et émotionnelles sont au nombre de cinq selon le CASEL : la conscience de soi, la maîtrise de soi, la conscience sociale, la capacité à gérer les relations aux autres et la capacité à prendre des décisions responsables, traduction du CNESCO.

Tonia recherche un traducteur brésilien-français, si ce projet vous intéresse, vous pouvez me contacter à juliette@worldtour.school.

La suivre sur les réseaux sociaux :
Twitter : @toniacasarin
La page facebook de son livre : www.facebook.com/monstrosnabarriga
Sa page facebook : www.facebook.com/tonia.casarin.educa
Son site : www.toniacasarin.com.br