discri-1.jpg

Discriminations

La menace du stéréotype

Comment l’identifier ? Comment la réduire ?

La menace du stéréotype

La menace du stéréotype n’est pas un nouvel épisode de Star Wars, mais un effet de psychologie sociale mis en évidence par Claude Steele et Joshua Aronson en 1995. Ces chercheurs ont découvert en travaillant sur les causes de l’échec scolaire des minorités afro-américaines que les stéréotypes pouvaient avoir un effet sur les personnes visées. Ainsi, dans certaines situations, l’individu peut ressentir le préjugé que l’on porte sur le groupe auquel il appartient ou craindre de réagir selon ce stéréotype, ce qui peut affecter sa performance.

Les deux chercheurs Steele et Aronson travaillaient sur le stéréotype assez prégnant aux États-Unis qui assume que les Afro-américains sont moins intelligents que les Blancs. Dans le cadre d’une expérience, ils ont fait passer à des étudiants, Noirs et Blancs, un test semblable à celui utilisé dans les universités américaines. Ils ont réparti les étudiants en deux groupes :

  • Condition diagnostique : le test était explicitement présenté comme révélateur de leurs capacités intellectuelles dans le domaine de la lecture et du raisonnement verbal.
  • Condition non diagnostique : on présente le test comme une expérience pour étudier les mécanismes psychologiques en jeu dans la résolution de problèmes verbaux, il n’est pas question d’intelligence.
discri-2.png

Les chercheurs ont alors constaté que dans la condition diagnostique, les performances des étudiants Noirs étaient inférieures à celles des Blancs, alors que dans la condition non diagnostique, les performances des deux groupes d’étudiants étaient similaires.

Selon Steele et Aronson, le fait de parler de test d’intelligence rendrait saillant, pour les Afro-américains, le stéréotype négatif dont ils sont la cible ainsi que la crainte de le confirmer. Cette crainte représente un stress supplémentaire pour les Afro-américains, que les autres étudiants n’ont pas à gérer. Leur attention serait donc partagée entre le travail qu’ils doivent accomplir et les doutes qui les assaillent sur la valeur de leur niveau de compétence. C’est ce qui expliquerait la différence de performance dans la condition diagnostique, qui disparaît dans la condition non-diagnostique, lorsque les étudiants afro-américains n’avaient pas la pression du stéréotype.

Steele rappelle que nous subissons tous des stéréotypes qui peuvent affecter nos performances dans certaines situations : les femmes dans les sciences, les personnes âgées et la mémorisation, les hommes et l’intelligence sociale…

À l’école sous la pression des évaluations constantes, les élèves sont d’autant plus sensibles à la menace du stéréotype. La question à laquelle nous devons répondre, en tant qu’enseignants et enseignantes, c’est comment réduire cette menace ?

Quelques outils

1. Cultiver un « état d’esprit de développement » à propos de l’intelligence

Favoriser un « état d’esprit de développement » en diffusant l’idée que l’intelligence n’est pas fixée, mais qu’elle peut évoluer et se renforcer par la pratique et l’exercice. (Dweck, 2008) Renforcer le sentiment de maîtrise des élèves sur leurs résultats, et lutter contre le fatalisme.

  • Enseigner aux élèves que l’intelligence est comme un muscle qui se renforce avec de l’effort et de l’entraînement.
  • Favoriser les compliments descriptifs qui mettent en valeur les stratégies et les efforts des élèves.
  • Encourager une vision dynamique par des termes comme « presque » ou « encore » lorsque de l’évaluation les élèves. ex : Tu ne maîtrises pas encore… Tu as presque réussi...
  • Dédramatiser les erreurs en les soulignant aux élèves dans leur processus d’apprentissage. Dweck propose de demander : « Qui a fait une erreur intéressante aujourd’hui ? » , « Est-ce que tu as rencontré des difficultés dans ce devoir ? Comment les as-tu surmontées ? »
2. Donner des feed-backs justes, confiants et ambitieux

Si l’adulte pose des exigences élevées pour ses élèves tout en leur témoignant sa confiance, ces derniers démontrent plus de motivation. (Yeager et al., 2014)

  • Expliciter les critères d’évaluation, les objectifs et les indicateurs de réussite lors d’une évaluation pour la rendre la plus transparente possible.
  • Donner des commentaires qui explicitent les exigences attendues, ce que l’élève doit améliorer, tout en rappelant notre confiance dans sa réussite.
3. Individualiser les élèves

L’individualisation permet aux élèves stigmatisés de se détacher des stéréotypes en s’attachant à leur propre personnalité.

  • Des études ont montré l’efficacité de la « value affirmation » : avant une évaluation, faire réfléchir les élèves rapidement sur leurs valeurs, leurs centres d’intérêt, leurs forces.
  • Donner aux élèves un regard positif au-delà de l’évaluation. Avant un devoir, les faire écrire sur : « Qu’est-ce que je ferai quand j’aurais réussi ? »
  • Commenter les actions plutôt que la personne, et rester au présent, plutôt que d’évoquer la persistance du caractère (avec des modalisateurs tels que « toujours », « jamais », « comme d’habitude »). Éviter ainsi les étiquettes.
4. Montrer le stress sous un autre jour

Donner aux élèves une vision positive du stress, qui motive et nous invite à nous dépasser. On peut s’inspirer pour cela de la conférence de Kelly McGonigal : Comment faire du stress son ami ? (anglais sous-titré français)

Pour aller plus loin

- La vidéo de Joul Psycho qui présente le concept de la menace du stéréotype. (français)
- La référence de l’article de Steele et Aronson : C. M. Steele, J. Aronson. Stereotype Threat and the Intellectual Test Performance of African Americans. Journal of Personality and Social Psychology, vol. 69, no 5, novembre 1995, p. 797-811
- La magnifique intervention de Carol Dweck sur « Le pouvoir de croire que vous pouvez vous améliorer ». (outil n°1) (anglais sous-titré français)
- Une vidéo édifiante de David Yeager sur le concept de « wise feedback » (outil n°2), son effet positif sur les performances, le sentiment de confiance et la violence des élèves stigmatisés. (anglais)